(Collection canonique) / Collectio canonum



Manuscrit sur parchemin écrit à longues lignes.

Décor : Lettrines ornées aux feuillets 1 verso ; 24 recto ; 80 recto et 117 recto. Lettrine inachevée au feuillet 40 recto.

Particularités d'exemplaire : Piqûres et réglure visibles. Texte écrit en minuscule caroline. Annotations manuscrites dans les marges et sur le contreplat supérieur. Encre effacée sur certains passages (dégâts du temps). Ajout de deux feuilles en papier avant le début du manuscrit : "Extrait de la concorde du sacerdoce et de l'empire, ouvrage de Mr de Marca, T2, livre 8, chapitre 19, n°11" et note sur Didon, évêque d'Albi. Sur le contreplat inférieur, date du manuscrit effacée avec en dessous la note suivante : "il y a quelque apparence que la date a été effacée dans la ligne précédente, sans qu'on puisse assigner le motif de cette suppression, car il est bien avéré que ce manuscrit est authentique". Note sur le verso du deuxième feuillet papier : "Le titre ci-contre ne prouvant rien moins que l'authenticité de ce manuscrit, attendu qu'incontestablement il n'a été apposé, par une main étrangère, qu'à une époque plus ou moins rapprochée de celle que nous vivons au XIXe siècle, on juge à propos de faire observer qu'au verso du 7eme feuillet avant la fin de l'ouvrage, on trouve, de la main même du copiste, la souscription suivante : Ego Perpetuus, quamvis indignus presbytrer, a domino meo Didone, urbis Albigensium episcopum, hunc librum canonum scripsi. Post incendium civitatis ipsius hic liber recuperatus fuit Deo auxiliante sub die VIIII kl.aq.ann.VII regnate domini nostri Childerici (Moi, Perpetuus, bien qu'indigne prêtre, j'ai écrit ce livre des canons sur l'ordre de mon maître Didon, évêque de la ville d'Albi. Après l'incendie de la ville, ce livre a été récupéré avec l'aide de Dieu le 9e jour de la 7ème année du règne de notre seigneur Childéric). Ce qui parait être le sceau de sa prodigieuse antiquité". Note manuscrite au verso du feuillet 182 : "(Onsaldus député par Ricard ou Richard evêque d'Albi, si ce n'est pas par Didon même)" Manuscrit daté entre 880 et 890 d'après les spécialistes. Copie du Ms 364 de Toulouse, bibliothèque municipale.

Reliure : Reliure de substitution réalisée lors de la restauration du manuscrit en 1985. Couvrure en pleine peau retournée sur ais de bois. Dos à 3 nefs.


Description matérielle
application/pdf, (184)f. ; In-folio ; 355 x 245 mm
Langue
lat
Source
Albi, Médiathèque Pierre-Amalric, RES MS 0002
Relation
https://koha.ic2a.net/cgi-bin/koha/opac-detail.pl?biblionumber=237404
En savoir plus
Bibliographie


Permalien
https://cecilia.mediatheques.grand-albigeois.fr/idurl/1/104